Constructeur de maisons prêtes-à-finir

Comment choisir la forme de sa maison ?

 

Carrée ou rectangulaire ? En U, en V, en H ou en T ? De plain-pied ou à étages ? En fonction de son budget, des contraintes du terrain et du goût de chacun, le choix de la forme de sa maison va se dessiner au fil du projet.

Lors d’un projet de construction, on pense au choix du terrain, à l’implantation de sa maison, à sa surface, à la distribution des pièces, mais aussi, et surtout, à la forme de sa future maison. S’il est parfois difficile de se projeter et de faire un choix, quelques critères permettent de cerner la forme qui correspond le mieux à son projet. Selon son budget, la configuration du terrain, les vues souhaitées, ses besoins en terme d’espace et d’agrandissement potentiels, tel ou tel plan de maison sera à privilégier.

Carré ou rectangulaire : Des formes classiques, idéales pour les budgets serrés

La forme de sa maison a une influence sur le coût des travaux. En effet, les formes les plus simples, comme les maisons carrées ou rectangulaires sont beaucoup plus accessibles que les maisons à l’architecture plus élaborée et donc plus techniques à réaliser. Plus compactes, elles sont plus faciles, plus rapides et moins chères à construire. Parfaites pour les petits terrains, elles offrent un plan de maison fonctionnel et passe-partout au meilleur rapport qualité/prix.

Côté aménagement, libre à chacun de définir l’implantation des pièces là où il le souhaite. Il suffit d’articuler les différents espaces selon les ouvertures, l’exposition, les désirs et les habitudes de vie de chacun. Même s’il s’agit des formes les plus répandues dans les projets de construction neuve, il est bon de noter que, contrairement aux maisons rectangulaires, les maisons carrées nécessitent davantage une optimisation des pièces.

En U, en V, en H ou en T, on opte pour une maison à la forme plus élaborée

Côté architecture, les maisons s’inventent dans différentes formes. Même si les constructions à l’architecture plus complexe engendrent une mise en œuvre plus coûteuse, leur style, unique, fait toute la différence. Il existe différentes formes possibles. L’une des plus prisées, la forme en U. Il s’agit de l’implantation la plus chère à mettre en œuvre, car ce type de maison s’impose généralement dans de gros volumes et se compose de nombreuses ouvertures. En plus du budget, il faut savoir prendre en compte le terrain. En effet, ce type de construction ne peut s’envisager que sur un grand terrain plat. Quasi-identique, la maison en V répond aux mêmes critères de formes et de terrains. Dans les deux cas, les espaces jours et nuit sont parfaitement identifiés et l’aménagement facilité.

Autre option, la maison en L. Plus originale qu’une maison rectangulaire ou carrée, la maison en L nécessite moins d’espace que les modèles en U ou en V et son coût de réalisation est moins onéreux. De la même manière que les maisons en U ou en V, elle convient au terrain très plat et son orientation doit être scrupuleusement étudiée pour éviter les zones d’ombre.

Plus rares, les maisons en T ou en H demandent une conception et une réalisation plus compliquée et donc plus chère. C’est encore plus vrai pour la maison en H qui demande un agencement particulier de façon à préserver l’intimité de chacun. De la même manière que pour les autres constructions, le budget, mais aussi la forme du terrain permettra de faire son choix.

Une maison à étage ou de plain-pied ?

Le premier avantage d’une maison à étage, est qu’elle permet d’offrir un maximum de surface habitable sur un petit terrain. Autre avantage, la maison à étage permet de bénéficier d’un maximum d’intimité entre le niveau dédié aux espaces de vies et l’autre à l’espace nuit. Dans le cas d’un terrain en pente, la maison devra peut-être s’imaginer sur deux niveaux, avec, cette fois-ci, un sous-sol pour s’adapter aux contraintes du terrain. Une solution qui peut s’avérer pratique, à condition de bien le penser en amont.

Différente, la maison de plain-pied, rend, quant à elle, toutes les pièces accessibles à tous ses occupants. Idéale pour les personnes âgées et adaptée au handicap, elle est fonctionnelle et facile d’accès. Sans escalier, c’est aussi la configuration la plus sécurisée. Quelle que soit sa préférence, il faut savoir aussi s’accorder avec les architectures environnantes pour créer un maximum de cohérence et rendre l’ensemble le plus esthétique possible.